Programme d’études/études environnementales

Axes de recherche

Les axes de recherche sont :

  • évaluer les différentes techniques mises en œuvre dans les chantiers de collecte, afin de compléter les données existantes ;
  • soutenir, à court terme, des essais de nouvelles techniques de collecte et de barrage ;
  • explorer les voies de traitement et de valorisation des algues.

Voies à étudier

Les voies à étudier sont :

  • approfondir l’étude de la composition des sargasses et des éventuelles sources de contamination (en cours, projet Ecosar) ;
  • analyser les contaminations des sites de stockage ;
  • développer un prétraitement des algues ;
  • déshydratation/compactage : diminuer les volumes à transporter, stabiliser la sargasse pour stopper la production de sulfure d’hydrogène (H2S) et faciliter son stockage ;
  • identifier les molécules biostimulantes déjà pressenties de façon empirique, et les molécules pharmaceutiques et phytopharmaceutiques intéressantes ;
  • augmenter les capacités des unités de valorisation éprouvées (compostage).

Appels à projets

En 2015, un appel à projets a été lancé en Guadeloupe et en Martinique, piloté par l’ADEME. Il s’agissait de définir des moyens de collecte adaptés aux différents milieux, d’améliorer la prévision du phénomène et de définir les voies de valorisation.

Un appel à projets conjoint « Recherche, développement et innovation » sur les sargasses a été lancé en 2019. Piloté par la Région Guadeloupe avec l’aide de l’Agence nationale de la recherche (ANR), il associe l’ADEME, les collectivités territoriales concernées et d’autres pays limitrophes.

Recherches nationales et internationales

Recherches sur l’origine du phénomène

Un programme de recherche pluridisciplinaire est mis en place pour mieux connaître les causes et les origines des échouages massifs de sargasses, ainsi que les moyens de limiter leur développement et/ou leur échouage.

Études des effets sur la santé

L’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) et Santé publique France sont chargés de faire des propositions relatives aux effets sur la santé de l’exposition, à de faibles doses des gaz, résultant de la décomposition des algues.

Valorisation des algues

Dans une perspective d’économie circulaire, les moyens de valorisation des sargasses sont à identifier selon ces axes :

  • assurer des exutoires immédiats aux normes pour les sargasses collectées ;
  • développer des processus de valorisation tenant compte du caractère aléatoire de la ressource ;
  • identifier les potentiels de valorisation sur le long terme, permettant de dégager une économie de la sargasse.

Échanges internationaux d’information

Un partage d’expériences et de connaissances au niveau régional et international, avec les différents pays concernés par les échouages de sargasses, est nécessaire. Une conférence internationale aura lieu, en Guadeloupe, du 24 au 26 octobre 2019.

Quelques documents de référence