Géothermie

L’électricité issue de la géothermie est particulièrement intéressante au regard du contexte insulaire de la Guadeloupe :

  • sa production peut être pleinement maitrisée, quand d’autres énergies renouvelables sont davantage dépendantes des conditions météorologiques : solaire, éolien ;
  • ses coûts de production sont environ de moitié plus faibles que ceux des centrales thermiques fossiles ;
  • ses coûts ne dépendent pas de fluctuations du marché mondial ;
  • la géothermie n’émet pas de gaz à effet de serre.

Projet Interreg sur la géothermie dans la Caraïbe

Potentiel géothermique en Guadeloupe

En Guadeloupe, seule l'île de la Basse-Terre possède une activité volcanique propice au développement de la géothermie haute température. En dehors de la zone de Bouillante, d’autres zones d'intérêt ont été recensées : Vieux-Habitants fait l’objet depuis quelques années d’études plus approfondies.

Répartition de la production d’électricité selon la source d’énergie primaire en 2017

Répartition des énergies renouvelables en Guadeloupe. Voir descriptif détaillé ci-après

0

Descriptif détaillé du graphique (PDF - 144.97 Ko)

Géothermie Bouillante

La centrale de Bouillante est la première centrale géothermique produisant industriellement de l'électricité en France. Située sur un réseau de failles, dans un secteur perméable aux infiltrations, la zone de Bouillante bénéficie en profondeur d'un réservoir géothermique de haute température (250 °C), alimenté par de l'eau douce superficielle (42 %) et l'eau de mer (58 %).

Titre image

0

 

0

Ce réservoir est partiellement exploité par deux unités industrielles : Bouillante 1 depuis 1996, dotée d'une capacité de 5 MWe, et l'unité Bouillante 2 en service depuis 2005, dont la puissance installée est de 15 MWe.

Ces deux unités alimentent le réseau électrique guadeloupéen. En 2017, la centrale a produit 6,4 % de la part d’électricité en Guadeloupe, une évolution de +33 % par rapport à 2016. Le potentiel supplémentaire de la zone est estimé entre 30 et 50 MWe, et un projet d'extension, Bouillante 3, est à l’étude.

En mars 2016, la société américaine Ormat Technologies, Inc., a signé un protocole d’investissement et de prise de participation avec la holding Sageos, filiale à 100 % du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), pour acquérir progressivement 85 % du capital de la SA Géothermie Bouillante.

0

Descriptif détaillé du schéma (PDF - 114.2 Ko)

Quelques documents de référence